Etude UFAPEC août 2019 par D. Gillot & M. Lontie

Photos

13.19-ET1/L’accueil extrascolaire, un outil pour lutter contre les inégalités sociales ?

Introduction

La présente étude trouve son origine dans une discussion, il y a plusieurs années, entre les deux auteurs. A l’occasion d’une intervention de Michaël Lontie sur la thématique des devoirs dans les murs de l’Institut Saint-Charles de Péruwelz, organisée à l’initiative de l’association des parents, nous discutions de nos investissements personnels et professionnels. Damien Gillot, papa de deux enfants dans l’école et membre du comité de l’AP, évoque alors son intention d’une réorientation professionnelle et son intérêt personnel pour les questions liées à l’enseignement et aux inégalités sociales. Deux années passent. L’idée de Damien Gillot a fait son chemin et il présente, en janvier 2019, un mémoire de master en sciences politiques, économiques et sociales. Nous nous rencontrons à nouveau et, de là, naît le projet de rédiger ensemble cette étude sur l’accueil extrascolaire comme outil pour lutter contre les inégalités sociales.

L’objectif de cette étude est triple. Celle-ci a d’abord une vocation d’information sur le sujet, qui est peut-être plus complexe qu’il n’y paraît au premier regard du parent qui décide de confier son enfant à l’accueil extrascolaire.

Nous commencerons donc par définir l’Accueil Temps Libre (ATL), sur base du décret de 2003 qui porte son nom, pour distinguer les « activités extrascolaires » de « l’accueil extrascolaire ». Nous nous concentrerons ici sur l'aspect périscolaire (à savoir les activités qui complètent l'enseignement scolaire, en dehors du temps scolaire, tout en conservant un lien direct avec elle) de l'Accueil Temps Libre, à l'exception des Écoles de Devoirs (EDD), qui ont une organisation et un rôle tout à fait spécifique. Une autre distinction fondamentale sera faite par la suite entre la notion « d’accueil extrascolaire » et de « garderie ». Notre particularité ici sera de conserver un œil constant sur les enjeux à la fois économiques et sociaux de l’accueil extrascolaire, ce qui nous fera poser un certain nombre de questions quant à l’accès, à la motivation des parents à y inscrire leur enfant, à la communication avec les parents, aux rythmes de l’enfant, à la qualité de l’accueil et de l’encadrement, etc.

Un deuxième angle de lecture concerne la mobilisation des acteurs autour de l’accueil extrascolaire. Nous aurons l’occasion d’apprécier, en fin d’étude, trois cas concrets de mise en place de l’accueil extrascolaire dans trois communes du Hainaut : Thuin, Péruwelz (hérité du travail effectué par Damien Gillot dans le cadre de son mémoire) et La Louvière. Sans comparer les trois dynamiques l’une par rapport à l’autre, ce qui n’aurait pas de sens à nos yeux dans la mesure où chaque projet peut poursuivre des objectifs propres à travers les visées globales de l’Accueil Temps Libre, nous pourrons voir les différences de réalités et de perspectives. Car si l’Accueil Temps Libre a été réfléchi pour impliquer les communes dans la dynamique, certaines communes ne s’y investissent pas (ce qui n’est pas le cas de nos trois exemples puisque l’ATL s’y développe), certaines peu et d’autres beaucoup plus. Il est par exemple possible pour une commune de recruter un coordinateur ATL à temps plein ou à temps partiel pour organiser l’accueil extrascolaire, les écoles de devoirs et les centres de vacances sur son territoire. Ce coordinateur pourra mobiliser une série d’acteurs autour de ces projets, parmi lesquels on retrouve les parents. Mais quels parents mobiliser, et comment ?

Enfin, nous nous appuierons, en guise de conclusion, sur les différents éléments développés dans cette étude pour envisager des améliorations à apporter au cadre légal, mais aussi pour tirer un certain nombre d’enseignements positifs du cadre existant de l’accueil extrascolaire pour lutter contre les inégalités sociales. Il s’agira aussi d’interpeller les différents acteurs de l’extrascolaire pour qu’ils réinterrogent leurs pratiques ou leur absence de pratiques en matière d’accueil extrascolaire au bénéfice des enfants et de leur famille, de leur intégration dans la société et dans la scolarité.

 

(télécharger l'étude complète - 43p. - ci-contre)

 

Michaël Lontie & Damien Gillot

Vous désirez recevoir nos lettres d'information ?

Inscrivez-vous !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêts, pour réaliser des statistiques de navigation, et pour faciliter le partage d'information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies,
OK