Etude UFAPEC août 2015 par M. Lontie

Photos

16.15/ET1 - Repenser les rythmes scolaires

Introduction

Rien de plus fort que l’habitude. La société dans son ensemble, chaque parent et chaque élève individuellement s’est adapté aux horaires de l’école et n’examine pas nécessairement l’opportunité de les modifier. Chacun s’y accommode en fonction de ses contraintes et possibilités propres. Avec plus ou moins de bonheur.

Pourtant, nous n’organisons plus le temps de travail, le temps libre et la vie de famille comme il y a soixante ans ; les femmes ont, pour la plupart, quitté le foyer et travaillent pour subvenir aux besoins du ménage ; les conditions de mobilité ont changé ; nous travaillons souvent plus longtemps et plus loin du domicile ; l’école choisie pour les enfants est aussi souvent plus éloignée du domicile qu’avant.

Toutefois, à première vue, le système tel qu’il existe semble rencontrer peu de résistances auprès des élèves, des parents, des enseignants. Grâce à l’habitude ? Par peur du changement ?

Mais, est-il possible de faire en sorte que les rythmes scolaires collent mieux aux besoins des enfants, des parents et de tous les acteurs de l’école dans un futur proche ? Comme nous l’observerons dans le bref historique ci-dessous, la question s’est déjà posée plusieurs fois ces quinze dernières années. L’UFAPEC l’a remise sur l’ouvrage durant les premiers mois de l’année 2015 dans le cadre de travaux et de rencontres d’une série d’experts (médecins, chercheurs, professionnels de l’extrascolaire, formateurs d’enseignants…) et de représentants des enseignants, des directions et des Pouvoirs Organisateurs. A point nommé puisque cela a permis de contribuer pour bonne partie au texte consacré aux rythmes scolaires arrêté par le groupe de travail n°2 du Pacte pour un enseignement d’excellence : « Sens, valeurs, objectifs et missions de l’école au XXIe siècle »[1] dévoilé par la ministre Joëlle Milquet le 2 juillet 2015. Cette question s’est d’abord posée de façon ouverte, sans préjugé et sans canevas préétabli. Nous avons entendu chaque avis, chaque positionnement. Ce n’est qu’ensuite que le groupe de travail (constitué alors exclusivement de parents) s’est réuni pour arrêter une vision commune de ce que devraient être les rythmes scolaires demain. Il s’agit évidemment d’un consensus, conscient qu’aucun système n’est parfait. En fonction des priorités, le curseur va se placer à un certain endroit et va entraîner un certain nombre de satisfaits, mais fatalement aussi un certain nombre de mécontents. Changer les rythmes scolaires c’est bien, mais au bénéfice de quoi et de qui ? Au détriment de quoi et de qui ? Là sont sans doute les vraies questions. Nous allons présenter un certain nombre de facteurs de choix qui ont été révélés lors de nos rencontres durant le groupe de travail ou issus de notre propre réflexion. Ceci dans l’objectif de laisser à chacun la possibilité de se forger un avis et d’évaluer où il placerait le curseur. Par la suite, nous exposerons où l’UFAPEC a mis ses priorités et pourquoi.

 

Michaël Lontie

Téléchargez l'étude complète (39 p.) en Pdf ci-dessus.

Vous désirez recevoir nos lettres d'information ?

Inscrivez-vous !